DERNIERE MISE EN LIGNE

MALAKOFF NORD
Le jardin du Centenaire (1983)
Imprimer -

Véritable espace de proximité et créé de toute pièce, le Jardin du Centenaire a été aménagé à l’occasion des 100 ans de la commune, date de la séparation de la ville de Vanves en 1883. Projet né durant les années 80, le nouveau jardin a pris la place d’un ilot de petites maisons devenues insalubres. Durant 20 ans le jardin sera progressivement agrandi. Il forme aujourd’hui un espace vert de 4000 m2.

Le Jardin du Centenaire se présente comme un jardin au sol vallonné. Ce relief a permis d’aménager une petite mer de sable en creux sur laquelle on a implanté deux aires de jeux pour les enfants.

Des plantations ont été effectuées à différentes reprises au fur et à mesure de l’agrandissement du jardin. Un arbre de la Liberté planté en 1989 destiné à commémorer le bi-centenaire de la Révolution Française s’intègre à une végétation arborée antérieure à l’aménagement de la parcelle. De beaux spécimens d’arbustes, notamment des viburnums aux magnifiques fleurs printanières et aux jolies couleurs d’automne et des lauriers du Portugal accentuent l’harmonie de ce petit jardin apprécié des riverains pour son calme malgré le périphérique tout proche, son ombrage et ses fleurs.

 Sur un ilôt d’habitations insalubres

Le projet de création de ce jardin est né durant les années 80 dans le cadre de la rénovation du quartier nord de Malakoff. Sur cette parcelle située à l’angle de la rue Gambetta et le long de la rue Alexandre Chauvelot et du Docteur Ménard, existait auparavant un ilot dense de maisons devenues au fil du temps insalubres. Les cartes postales du début du XXème siècle nous montrent un espace de petites maisons et d’immeubles de quelques étages avec leurs cafés et des commerces. Elles furent progressivement démolies pour laisser la place à un espace vert manquant terriblement dans ce quartier.

La première tranche de ce jardin a été inaugurée par Léo Figuères, maire de Malakoff, le 12 février 1983. L’espace vert recréé sur les habitations a été destiné dès sa conception à faire « respirer » le quartier fortement urbanisé, surtout depuis la construction dans les années 70-80 d’imposants immeubles aux alentours et le long du périphérique.

Par tranches successives la ville acquiert des morceaux de parcelles. Une deuxième tranche d’agrandissement a eu pour effet en 1985 d’ouvrir un accès côté rue du Docteur Menard et la création d’une fontaine sculptée dans le granit et l’installation d’une clôture.

La troisième tranche en 1989 a consacré tout un nouvel espace pour une plage de sable et des jeux pour les enfants.

En 1996 la quatrième tranche portait sur l’angle de la rue Gambetta et la rue du Docteur Ménard où furent démolies les dernières maisons insalubres de l’ilot. Sur cette nouvelle extension, six arbres de l’école Jean-Jaurès ont été transplantés avec succès, une allée et un coin repos ombragé aménagés.

En 2000 une nouvelle allée tracée et de nouveaux arbres plantés.

En 2012 gros travaux pour la phase finale d’extension du jardin avec l’aménagement d’une nouvelle aire de jeux végétalisée et sécurisée pour les enfants, faisant entrer définitivement dans le patrimoine vert de la ville le jardin qui s’étoffe régulièrement.

Le Jardin du Centenaire aura montré toute la difficulté de modifier l’espace urbain de Malakoff pour remettre un peu plus de nature. Un retour aux sources pour ce lieu situé au milieu du 19ème siècle au coeur du parc d’attraction de Chauvelot, non loin de la fameuse tour Malakoff et de son bal en plein air de la butte aux Belles.

La dernière initiative « nature » a eu lieu le 7 octobre 2013 par l’inauguration de quatre bacs pour le compost collectif et placés dans le jardin même.


Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter