DERNIERE MISE EN LIGNE

ANCIEN SIEGE SOCIAL DE L’INSEE
Un mur-forêt en dentelle porteur de sens (3)
Imprimer -

Ce qui frappe lorsqu’on s’approche du site de l’Insee avant sa destruction prochaine , c’est l’ampleur de l’oeuvre dans cet espace si proche du périphérique et particulièrement le mur qui décore le pignon du bâtiment de l’ancienne école de la statistique (Ensae) : un mur forêt tout en marbre blanc. Bien plus qu’une décoration monumentale, François Hornn a voulu lui donner du sens. Explications.

François Hornn donne volontiers le sens de son oeuvre dans une ville qu’il connait bien puisque son petit-fils y habite. Plus de 40 ans après son installation il en parle toujours avec passion « J’ai voulu exprimer dit-il d’abord les forces de la vie, le mouvement, le jaillissement des arbres qui puisent leur force dans le sol par la représentation d’un arbre qui s’étend à la conquête de l’espace dans une forme verticale, une masse et du vide.

C’est aussi une construction géométrique rigoureuse qui évoque la profondeur, l’épaisseur du milieu forestier qui m’est très cher depuis mon enfance passée au Vietnam. J’y ai mis aussi de la poésie avec un oiseau, un cœur et une représentation des forces maléfiques avec une sorte d’Alien... Les espaces vides devaient accueillir des mousses et des végétaux, mais cela ne s’est pas fait. C’est resté vide.. ».

Du marbre prestigieux et des compagnons tailleurs de pierre

Le mur de marbre de Carrare qui épouse les formes du bâtiment de l’Ensae représente environ 350 plaques de 1,20 par 0,60m fixées par des pitons. Le découpage des motifs dans les plaques de marbre à l’aide d’outils spéciaux au diamant a été fait sur place à Malakoff par François Hornn et son équipe de six compagnons tailleurs de pierre durant près de 4 mois.

Universellement connu le marbre de Carrare extrait des carrières dans le nord de la Toscane en Italie est très prisé par les sculpteurs pour sa blancheur sans trop de veinage et très résistant. C’est pour cette raison que de nombreux sculpteurs l’utilisent, tout comme Michel-Ange autrefois. Cette blancheur a aujourd’hui perdu de son éclat tant sur le mur que sur les scupltures « mais il devrait réapparaître après un sérieux nettoyage » assure François Hornn.

Un mur en dentelle exceptionnel (Photos malakoff-patrimoine.fr)


Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter