SOMMAIRE :
Les activités

Un territoire


Le bâti


Le sacré


PATRIMOINE - Les activités - Les loisirs
Imprimer -

SCENE DE PLEIN AIR
Le théâtre de verdure du parc Salagnac

Le théâtre de verdure aménagé à l’extrémité du parc Salagnac qui touche au rond-point Stalingrad est composé d’un espace scénique en béton blanc, inséré dans un espace de verdure entouré de charmilles. Son architecture caractérise les années de l’après Seconde Guerre Mondiale. Un bel endroit à la fois paysager et récréatif dans le quartier sud de Malakoff.

En savoir +

Le théâtre de verdure aménagé à l’extrémité du parc Salagnac qui touche au rond-point Stalingrad est composé d’un espace scénique en béton blanc, inséré dans un espace de verdure entouré de charmilles. Son architecture caractérise les années de l’après Seconde Guerre Mondiale. Un bel endroit à la fois paysager et récréatif dans le quartier sud de Malakoff.

Le théâtre de verdure du parc Salagnac met en valeur le béton brut et le rattache au style architectural issu du mouvement moderne qui a connu une grande popularité entre les années 1950 et 1970.

Le bâti s’insère harmonieusement dans l’environnement naturel du plus grand espace vert de Malakoff et représente depuis la création du parc en 1951 un lieu emblématique du quartier propice à de nombreuses animations culturelles. Sa taille réduite et la simplicité du dispositif permet d’instaurer un rapport direct entre le public et la scène, ce qui produit à la fois un lieu convivial, une ambiance et un décor visuel.

Ce théâtre de plein air s’inscrit dans la tradition des scènes de plein air . Le plateau couvert en forme d’abside est précédé par un parterre enherbé sur lequel environ 200 spectateurs peuvent prendre place directement sur le gazon ou sur des chaises apportées selon les circonstances.

Son aspect est sans équivoque pour un lieu théâtral. La scène qui présente une construction massive ouverte par un grand drapé stylisé lui aussi en béton rappelle un rideau de théâtre ouvert qui donne de l’élégance. La façade seulement décorée d’un fronton représente le blason de Malakoff crée en 1942 lors de la grande épuration des anciens blasons des grandes villes par le gouvernement de Pétain. Ce blason restera en fonction pendant une dizaine d’années ce qui explique sa présence sur le théâtre construit peu de temps après la création du parc en 1951 par l’architecte paysager Maurice Vilette. Sur chaque côté de la cage de scène une petite pièce éclairée par une fenêtre sert de coulisse.

L’édifice n’a pas trop souffert des inconvénients des oeuvres en béton alors que c’est un matériaux qui vieilli mal.

Les représentations accueillies dans ce petit oasis de verdure sont diverses, mais occasionnelles : spectacles de marionnettes, concerts de groupes locaux, fête de la musique, fête des écoles, chant choral, fête de la ville, bal du 14 juillet...

Le théâtre de verdure constitue l’un des trois ensembles patrimoniaux du parc Salagnac. Trois constructions en béton constituent en effet le site : la coquille de scène de théâtre en abside et un manège, kiosque à musique circulaire à l’origine, reliés par une allée couverte, sorte de grand déambulatoire propice au jeu. Un bel endroit à la fois paysager et récréatif.

X Fermer
DOUCE MELANCOLIE
Les manèges enchanteurs

Les manèges forains, ces carrousels mécaniques multicolores sont bien connus de toutes les générations de Malakoffiots car ils sont présents dans la ville depuis plus de 60 ans et offrent une impression permanente de fête foraine. Longtemps présents dans les fêtes de printemps de la ville durant toute la première moitié 20ème siècle, l’attraction foraine s’est sédentarisée dans deux espaces fréquentés par les familles : la place du 11 novembre 1918 et le jardin public Léon Salagnac. Les manèges enchanteurs de Malakoff » traduisent la poésie singulière de ce lieu de socialisation qui fascine dès le plus jeune âge et qui donne aux adultes une belle sensation de nostalgie.

En savoir +

Les manèges forains, ces carrousels mécaniques multicolores sont bien connus de toutes les générations de Malakoffiots car ils sont présents dans la ville depuis plus de 60 ans et offrent une impression permanente de fête foraine. Longtemps présents dans les fêtes de printemps de la ville durant toute la première moitié 20ème siècle, l’attraction foraine s’est sédentarisée dans deux espaces fréquentés par les familles : la place du 11 novembre 1918 et le jardin public Léon Salagnac. Les manèges enchanteurs de Malakoff » traduisent la poésie singulière de ce lieu de socialisation qui fascine dès le plus jeune âge et qui donne aux adultes une belle sensation de nostalgie.


Espace privilégié du bonheur enfantin, le manège est fortement enraciné dans l’inconscient collectif. Dans cet univers clos, l’enfant n’est pas spectateur mais acteur dans un petit monde emprunté à la vraie vie pendant que les adultes les observent, inversant les rôles.

D’un tour de manège tout devient possible pour la réalisation du rêve enfantin : être sur un cheval de bois, un vélo, une moto, piloter un bolide multicolore, conduire un avion ou un hélicoptère, s’imaginer pompier, se laisser emporter par le carrosse de Cendrillon, on peut rencontrer les héros préférés des dessins animés...Tout cela dans un décor de couleur, de lumière, de légendes et d’histoires enfantines.

Le manège de la place de l’Hôtel de Ville »Lady Pénélope » est présent une bonne partie de l’année depuis qu’il a quitté la place du 14 juillet dans les années 80. Pour plaire il a suivi les modes, s’est adapté au goût des générations successives : animaux et bolides rutilants, jeux de couleur et de lumière, musique, un manège au coeur de son temps.

Celui du Parc Léon Salagnac "Rêves d’enfants" est chez lui en permanence sous une structure en béton tout comme le petit théâtre de verdure et la piste de patins à roulette qui sont ses voisins. Pour lui un scénario classique, un peu figé dans le temps, désuet même, mais les enfants s’en moque. Le plaisir de tourner est plus fort que l’ancienneté des machines en modèle réduit.

Chez les forains installés à Malakoff, les manèges sont une histoire de famille qui dure depuis plusieurs décennies. Les anciens entrepreneurs forains ont passé récemment la main, mais avec leurs successeurs les enfants n’ont pas fin de tourner. .


Immortalisé en peinture par Isaac Antcher

Cette nostalgie du manège qui marquent les adultes à donné l’occasion a deux artistes d’exprimer l’univers féerique et fascinant du manège pour enfant.

Ainsi, le célèbre peintre Isaac Antcher, qui a vécu avec sa famille une partie de sa vie dans le HBM de la place du 14 juillet à Malakoff, a sauvé de l’oubli le vieux manège qui tournait inlassablement sur la place par une toile empreinte d’une belle poésie réalisée en 1950. Il en a fait cadeau à la ville de Malakoff. Il trône désormais en bonne place dans le bureau de la maire de Malakoff à l’Hôtel de Ville.

Le manège enchanté inventé rue Danicourt à Malakoff

Le manège, ce fut la passion de Serge Danot qui a conçu en 1964 dans son appartement de la rue Danicourt à Malakoff la série de marionnettes et l’univers plein de tendresse du « Manège enchanté » star des débuts de soirée de la télévision avec le chien Pollux, Margote, la vache Azalée, Ambroise l’escargot, Zébulon et son fameux « tournicoti tournicoton »...


X Fermer
Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter