DERNIERE MISE EN LIGNE

ANNIVERSAIRE
Le théâtre 71 a 50 ans
Imprimer -

Depuis le 24 avril 1971, une véritable institution est abritée à Malakoff dans un bâtiment-théâtre en plein centre ville. Cette construction ambitieuse a été rendue possible par une politique culturelle très active de la municipalité depuis les années 1965 et par sa volonté de faire partager le théâtre et la culture en général au plus grand nombre. Cette politique culturelle s’est appuyée sur des artistes et directeurs talentueux mais aussi par un lieu dédié et dans l’air du temps : un bâtiment-théâtre d’une conception inédite.

La date du 24 avril 1971 correspond à l’inauguration du bâtiment, mais c’est aussi la commémoration historique du centenaire de la Commune. Or, cet épisode tient une grande place dans l’histoire de la ville puisque c’est un des facteurs de rupture entre Malakoff et Vanves, et à terme de l’indépendance de Malakoff en 1883.

Pour les élus de l’époque, les artistes et même les commentateurs extérieurs à la ville « il n’y aurait pas eu de théâtre à Malakoff sans l’aide de la municipalité et sa politique culturelle ». Le bâtiment a d’ailleurs été construit avant l’Hôtel de Ville pourtant attendu depuis des décennies, qui ne s’érige sur la place du 11 novembre 1918 qu’en 1976, en mitoyenneté avec le nouveau théâtre. Beaucoup reconnaissent que la construction de cet équipement culturel de grande ampleur a pu avoir lieu qu’à la faveur de trois spécificités locales : la naissance précoce à Malakoff d’un projet pédagogique et culturel envers la jeunesse, un Maire communiste Léo Figuères proche des milieux intellectuels, l’émergence d’une communauté d’artistes dans la ville.

Pour la municipalité de Malakoff la construction d’un théâtre est un moyen de donner une visibilité plus grande à sa politique culturelle. L’inauguration du théâtre le 24 avril 1971 est un premier temps. Pour son ouverture 6000 personnes visitent le nouveau bâtiment, ses installations modernes et l’exposition sur la Commune de Paris.

Avec sa façade tout en verre comme pour effacer les barrières culturelles, le bâtiment affiche dès l’extérieur sa modernité et son prestige. C’est voulu : loin de se dissimuler, l’édifice se donne à voir, orgueilleux et magnificent comme le monument qu’il veut être, mais aussi transparent comme l’invitation à la culture qu’il souhaite incarner.

Cette construction désormais cinquantenaire a représenté un gros effort financier pour le budget municipal, sans aide du Département ni de l’Etat. Cette situation a toutefois permis à la municipalité une totale liberté avec le Cabinet Lana-Rozen chargé du programme architectural. La ville a trouvé un interlocuteur réceptif à ses recommandations et objectifs dont les plans ont largement été influencés par Guy Kayat pour réaliser l’équipement le plus prestigieux de la ville en devenant même un nouveau modèle à imiter.

Une fois inauguré le Théâtre 71 va accueillir une intense activité créatrice de spectacles en tout genre qui dépassera d’ailleurs ses murs, mais aussi plusieurs transformations techniques et conceptuelles au fil des années, notamment après un incendie en 1990 suite à un incident technique au cours d’une représentation.

50 ans après sa construction le bâtiment va une nouvelle fois faire l’objet de travaux importants pour le remettre aux normes actuelles, revoir certains équipements techniques... Pour continuer à lui donner toutes les chances de conserver son statut de « Scène Nationale ».

Voir la fiche d’information


Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter