DERNIERE MISE EN LIGNE

PARC SALAGNAC (6)
Le manège Lady Pénélope
Imprimer -

Avions, bateaux, voitures, motos, sujets aux personnages préférés des enfants... le manège du parc Léon Salagnac « Lady Pénélope » perpétue la tradition des petits manèges permanents implantés dans les jardins publics des villes. Son succès ne se dément pas. Il le doit à son emplacement au cœur du parc urbain, ses caractéristiques architecturales des années 1950 , comme à son antériorité plus que cinquantenaire.

Le manège du parc Léon Salagnac est devenu au fil du temps une véritable institution. Dénommé « Lady Pénélope » il est depuis les années 1960 abrité sous le chapiteau en béton prévu à l’origine pour un kiosque à musique. Les différents gestionnaires qui se sont succédés ont eu à cœur de le faire évoluer tout en gardant un univers très « séventies » .

La magie fonctionne toujours pour les petits d’aujourd’hui et ce manège là s’apprécie autant des adultes heureux de voir tourner les petits qui leur rappellent des souvenirs émus de leur enfance sur des attractions dont certaines tournent depuis des décennies. Le manège à même eu jusqu’à récemment le privilège d’avoir d’authentiques motos historiques, deux Cyclettes des années vingt vedettes des grands rallyes motocyclistes. Montés dans un cadre miniature et surmontés d’un réservoir en bois ces deux motos ont fait longtemps le bonheur des petits passagers fiers d’être motocyclistes d’un moment. Des petites motos plus actuelles les ont remplacé.

Un manège permanent bien abrité

En action les mercredis, week-end et vacances scolaires, le manège est bien à l’abri dans cette construction octogonale avec au centre une scène ouverte avec un fond fermé. Le manège utilise tout l’espace. Le toit soutenu par des colonnettes supporte un original dôme en pointe tout en béton. Un simple socle de soubassement met le bâtiment à hauteur du reste du complexe récréatif. Un large espace de déambulation occupe l’avant de la plate-forme tournante qui comprend pour soutenir l’avant-toit des colonnettes obliques identiques au passage couvert qu’il prolonge vers la scène théâtrale.

L’ensemble rappelle visuellement à la fois le chapiteau d’un cirque ou celui d’un manège-carrousel ancien. Un bien bel endroit.


Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter